La coenzyme Q10, un antioxydant majeur

Découverte en 1957 par Frederick Crane, chercheur de l’université du Wisconsin, la Coenzyme Q10, également appelée Ubiquinone, est une molécule liposoluble. Elle est naturellement synthétisée par le corps humain et également apportée dans notre alimentation. Elle est présente dans tout l’organisme et est située dans les mitochondries (« les petites usines de production d’énergie ») et les membranes de nos cellules.[1]

Agissant comme un puissant antioxydant liposoluble, la coenzyme Q10 est une substance essentiellement endogène qui intervient dans tout notre organisme.

Son action est particulièrement importante dans les organes gourmands en énergie et donc en oxygène comme le cerveau, le cœur, l’estomac et tous les muscles.

Il joue plusieurs rôles :

  • il est un puissant antioxydant de la membrane cellulaire ,
  • il favorise la performance physique et la récupération après un effort sportif,
  • il protège contre les maladies chroniques ; son efficacité est notamment reconnue contre les maladies cardiaques et cardiovasculaires ,
  • il réduit l’hypertension en agissant autant sur la pression systolique et que sur la pression diastolique,
  • il améliore les symptômes de la fibromyalgie.

La coenzyme Q10 intervient dans la transformation de 95 % des besoins énergétiques de l’organisme. Il ne peut être remplacé par aucune autre substance.

Maintenir une concentration optimale dans l’organisme a donc de multiples enjeux :

  • au sein des cellules, il fonctionne comme un porteur d’électrons au sein des mitochondries dans la production d’ATP et participe au renouvellement et à la réparation des organes et des tissus,
  • il inhibe l’oxydation des LDL, régénère la vitamine E, autre antioxydant avec lequel il agit en synergie,
  • il diminue les cytokines pro-inflammatoires et diminue la viscosité du sang,
  • il stabilise les membranes lipidiques bicouches impliquées dans le vieillissement et les maladies cardiovasculaires. [2] 

En complément, cet exposé du Docteur Amin Gasmi permet de comprendre la synergie de plusieurs antioxydants majeurs et l’approche intégrative de leur incidence sur le stress oxydatif. L’intervention particulière de la coenzyme Q10 y est mis notamment en exergue par son action antioxydante intervenant en amont de la formation des premiers radicaux libres, et empêchant ou limitant ainsi la synthèse en cascade des radicaux libres suivants.

Sources :

[1] https://doctonat.com/coenzyme-q10/

[2] https://lepivits.be/fr/blog/sante-bien-etre/coenzyme-q10-plus-qu-un-antioxydant-universel

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.